Salon du livre de Montréal

*publié avec un mois de retard*

J’ai eu l’honneur et le plaisir de participer au Salon du livre de Montréal 2013 en tant qu’auteur et conférencier.

L’expérience a été des plus enrichissantes. D’abord, ayant publié deux romans chez les Éditions Dédicaces en 2013, j’ai donc participé à des séances de dédicaces au kiosque de ces éditions, organisées par Guy Boulianne, éditeur et président. Le kiosque était sobre, bien aménagé et accueillant. Chaque séance était annoncée par une banderole avec la photo de l’auteur, ce qui donnait une visibilité intéressante. Ce fut aussi l’occasion du lancement de mon deuxième titre aux Éditions Dédicaces, Pénitence.

Voici la banderole pour annoncer ma présence lors des séances de dédicaces.

Voici la banderole pour annoncer ma présence lors des séances de dédicaces.

Lancement de Pénitence

Lancement de Pénitence

J’ai aussi été invité à participer à une table ronde sur le  livre numérique, organisée par Guy Boulianne. À cette table, auteur, éditeur, imprimeur et libraire ont discuté de l’avenir du livre papier et numérique.

J’ai, pour ma part, expliqué que le livre numérique ouvrait des portes intéressantes pour les auteurs moins connus comme moi. Ainsi, mon livre peut être acheté partout dans le monde, discrètement, par une simple transaction internet. Étant donné que mes quatre principaux romans parlent d’homosexualité, cela en rend la diffusion plus facile dans des pays peu tolérants.  Par contre, comment faire connaître son oeuvre sur internet alors que des millions de titres se font concurrent demeure un défi. Je suis très présent sur Facebook et Worldpress pour promouvoir mes titres. Il faudra faire plus.

Table ronde sur le livre numérique

Table ronde sur le livre numérique

Le livre numérique démocratise aussi l’édition, permettant à des auteurs dont les livres ont été rejetés par les éditeurs traditionnels  de publier de façon abordable. Par contre, le danger est, si on publie à compte d’auteur ou avec une petite maison d’édition qui n’offre pas de service de révision, de publier un texte imparfait. Il est donc préférable dans ce cas de faire réviser son manuscrit par un professionnel.

J’ai aussi participé à des séances de dédicaces avec mon autre maison, les éditions de l’Interdit, ainsi qu’avec l’association des Écrivains francophones d’Amérique.

Séance de dédicaces du Journal intime de Dominique Blondin, éditions de l'Interdit

Séance de dédicaces du Journal intime de Dominique Blondin, éditions de l’Interdit

Somme toute, j’ai vendu 50 livres. Merci à tous et à toutes pour votre appui.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s