Fierté littéraire 2019 : ma première fois… une grande fois

Que dire de cette huitième édition de Fierté littéraire ? Un si grand succès ! Notre plus grand succès, même !

Transpoésie : la poésie avec un grand ❤️

Pascale Cormier à la barre de Transpoésie

D’abord, la poésie a fait son grand retour avec la soirée Transpoésie animée par la grande artiste Pascale Cormier le 8 août à 19 h au bistro Le Ste-Cath, au 4264 Rue Sainte-Catherine E dans l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve. Ce nouveau partenariat avec Transpoésie et le Bistro et son propriétaire Raymond Viger a fait sortir Fierté littéraire du Village (Arrondissement Ville-Marie). Cinquante personnes ont participé à cette soirée qui concluait le premier concours de poésie de l’histoire de Fierté Littéraire. Trois poétesses ont été honorées. Stéphany Gagnon a obtenu un premier prix accompagné d’une bourse de 250 $. Gabriella Duchesneau a remporté le deuxième prix et 150 $ et Ferkatou Yanea de Toulouse a obtenu le troisième prix et 100 $. Merci au jury composé de Pascale Bérubé, Roxane Nadeau et Lem pour leur bon travail. Les neuf textes soumis au concours seront publiés dans un recueil publié aux éditions TNT, la maison d’édition du propriétaire du bistro Le Ste-Cath.

Cabaret littéraire : Ma première fois

Claude Lalande, président du Conseil d’administration de Fierté littéraire s’adresse à la foule

Le lundi 12 août, devant plus de 120 spectateurs, avait lieu le Cabaret littéraire : ma première fois, au cours duquel nous avons annoncé les gagnant.e.s du concours littéraire du même thème. Cette soirée avait lieu au bar Le Cocktail 1669 rue Sainte-Catherine Est. Vingt-deux personnes ont participé au concours ouvert à toute la francophonie. Il leur fallait écrire entre 1000 et 1500 mots sur le thème « ma première fois » dans un contexte de la diversité sexuelle et de genre. Le premier prix, accompagné d’une bourse de 500 $, a été remis à Emmanuelle Cornu pour son texte intitulé Un genre nouveau. Le deuxième prix et une bourse de 300 $ ont été remis à Jocelyn Gadbois de Québec pour Question d’acclimatation. Et le troisième prix et une bourse de 200 $ ont été attribués à Marie Annabelle Labrecque de Sherbrooke pour son texte Le fer et le cœur. Enfin, l’autrice Guylaine Joly a obtenu une mention spéciale pour son texte 1887. L’autrice belge Valérie Dureuil, le bloggeur culturel Mario Landerman ont fait partie du jury sous la présidence du libraire Billy Robinson. Que serait un cabaret littéraire sans musique. Merci à Julie Curly qui a interprété trois chansons dont De la main gauche de Danielle Messia et Me and Bobby McGee de Janis Joplin.

« Tous nos auteurs et toutes nos autrices sont des gagnant.e.s »

Denis-Martin Chabot, directeur et producteur de Fierté littéraire
Pascale Cormier et Denis-Martin Chabot animatrice et animateur de Fierté littéraire

Le combat aux mots : littérature extrême et intense

La quatrième édition du Combat aux mots

Le 13 août, devant plus de 140 personnes, c’était le Combat aux mots. D’abord, le livre Souffler dans la cassette de Jonathan Bécotte aux éditions Leméac, brillamment défendu par l’auteur et relationniste Alain Labonté, a remporté le Combat aux Mots du 13 août. Alain l’a remporté sur ses trois adversaires, l’autrice et comédienne Anne-Marie Dupras (qui proposait l’excellent roman Anna, salle d’attente d’Emmanuelle Cornu aux Éditions Druide), le comédien et réalisateur Jocelyn Lebeau (qui a porté très haut Querelle de Roberval de Kevin Lambert, un roman coup de poing publié chez Héliotrope) et la journaliste Judith Lussier (qui défendait Homosapienne de Niviaq Korneliussen, publié chez Peuplade). Le Combat aux mots est un match littéraire intense, un sport culturel d’élite, qui nous fait connaître des œuvres superbes. La soirée était menée par Amélie Boivin-Handfield, animatrice de la populaire émission de radio Samedi de lire.

Les choix de Sophie : la lecture à découvrir !

Les Choix de Sophie

Quatre auteur.e.s ont fait découvrir leur oeuvre lors de la soirée Les Choix de Sophie animée par la comédienne Sophie Paradis. Johanne Coulombe, éditrice, nous a parlé de Portraits d’illustres Butchs, un livre qui célèbre de grandes femmes queer de l’histoire. Johanne H Gaudreault a vécu à Île du Prince Édouard, là où se déroule une bonne partie de sa saga, Les Parallèles. L’autrice belge Valérie Dureuil qu’un empêchement a retenu à Bruxelles, nous a joints par la magie d’internet. Elle nous a parlé de ses titres L’Amour rêche et Lune d’absinthe. L’auteur Daniel French a présenté son plus récent titre Les Vies d’ange. Plus de 120 personnes y étaient.

Auteurs à découvert et Fierté littéraire à la belle étoile

Lire à nu ou en sous-vêtement. Cela relève d’une tradition anglo-saxonne très connue du Naked boys reading. Dans une première soirée, quatre auteurs, quatre hommes, parce que le site n’est que pour hommes seulement, se sont complètement dévêtus pour lire des extraits de leur oeuvre. Cette soirée a eu lieu le vendredi 9 août à 21 h au Camping/domaine de la Fierté, 2905 Montée Hamilton à Sainte-Julienne au Nord de Montréal. Daniel Lelièvre, Fabrice Schneider, Greg Rowe et Denis-Martin Chabot se sont complètement dévoilés devant plus de 35 personnes venues assister à l’événement. Il faisait très froid… C’était très difficile.

N’avoir que ses mots pour se couvrir, concentrer sa lecture sur ses mots, interpeler le spectateur qu’avec ses paroles, c’est une expérience artistique unique.

Denis-Martin Chabot, directeur et producteur de Fierté littéraire

Le vendredi 16 août au bar le Cocktail avait lieu Auteurs à découvert. Cette fois, les auteur.e.s gardent leur sous-vêtement. L’ambiance propice à la confidence a donné lieu à une soirée intense. Par contre l’audience, 50 au plus, n’étant pas au rendez-vous, nous allons repenser la formule pour 2020.

Journée communautaire pas commune !

Enfin, la journée communautaire du 17 août a donné lieu à notre traditionnel Salon du livre en plein air en partenariat avec la libraire L’Euguélionne. Sept auteur.e.s y étaient. Des centaines de personnes se sont arrêtées pour jaser avec les auteur.e.s, acheter un livre ou deux et faire dédicacer leurs achats.

Un avis sur « Fierté littéraire 2019 : ma première fois… une grande fois »

  1. Et que dire du complément de programme imprévu que nous as offert Sophie Paradis lors de la soirée « Les Choix de Sophie », quand elle a lu un extrait coup-de-poing du roman « Escales Parisiennes » de Denis-Martin Chabot? Nous avons tous retenu notre souffle, pendus à ses lèvres.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s